LA CARAVANE DU BÛCHERON

DESCRIPTION DU PROJET

Dans une atmosphère de fête et de saine compétition, des passants sont invités à tronçonner une bille de bois avec le godendart, un outil de bûcheron datant de l'époque des grands chantiers de coupe de bois du milieu du 20e siècle au Québec. La Caravane du bûcheron a pour but de faire connaître le travail et la vie des bûcherons d'antan. L’expérience est festive, éducative, participative et met en lumière les conditions de vie des colons québécois de cette époque.

HISTORIQUE DE LA CARAVANE DU BÛCHERON

Issue du Festival du bûcheron d’antan de Saint-Adrien au Québec, la Caravane du bûcheron se promène un peu partout dans les festivals, les carnavals et les foires du Québec depuis un peu plus de 7 années.

ANIMATION

Accompagnés de musique folklorique et de panneaux d’interprétation de la vie de bûcheron d’antan, les personnages « Armand pis Jeannine » invitent les passants à venir couper une « pitoune » à l'aide d'un godendart. Les animateurs supervisent les opérations et racontent l'histoire de leur vie à la campagne, ainsi que de celle des hommes qui travaillaient dans les grands chantiers du Québec au milieu du 20e siècle.

LOGISTIQUE

Les participants doivent couper une bille de bois avec un godendart. Cet outil, autrefois très utilisé, est une grande scie de 2 mètres munie de deux poignées et qui est manipulée par deux personnes. Le temps de la découpe du billot est chronométré et les participants reçoivent leur temps sur un carton à l’effigie d’un godendart. À la fin de la journée, la meilleure équipe se méritera la médaille «Jos Montferrand » (voir légende en annexe) accompagnée d’un prix. Tout le monde peut y participer, jeunes ou moins jeunes, hommes ou femmes et même les enfants à partir de 6 ans.

Le kiosque de la caravane est décoré avec des matériaux et des outils des bûcherons de l'époque: hache, bûche, sciotte etc... La caravane contient également un décor fait de trois panneaux d’interprétation de l’exploitation du bois dans le Québec du milieu du 20e siècle, deux solides tréteaux de métal afin de soutenir le billot, deux godendarts, un bon inventaire de bois de sciage mesurant 4 pieds (1 m 22) ainsi qu’un grand tableau pour afficher les meilleurs résultats.

STRUCTURE ORGANISATIONNELLE

La Caravane du bûcheron est un organisme à but non lucratif. Les animateurs sont des semi-professionnels en théâtre, ainsi que des logisticiens spécialisés dans le domaine de la coupe du bois.

HONORAIRES

Au Québec, la Caravane du bûcheron offre ses services à l’heure, à la journée ou pour la durée d’un événement. Aussi, selon les contrats, la caravane peut faire payer un montant de 4 $ par équipe qui sert aussi de ticket modérateur. Les amateurs peuvent participer autant de fois qu’ils le veulent et les jeunes de moins de 12 ans peuvent le faire gratuitement avec ou sans la participation des parents.

INFORMATIONS

Pour plus d’informations, vous pouvez contacter Alain Bourgeois au courriel suivant : alinbourgeois@hotmail.com Nous avons également un site d’informations avec quelques photos du festival ainsi que la caravane du bûcheron au https://web-r.ca/

LIEUX OU FESTIVALS

Voici différents lieux où la Caravane du bûcheron s’est produite ;

  • Carnaval interculturel de Montréal Nord;
  • Carnaval de Victoriaville;
  • Compagnie BMR au Centre de Foires de Québec;
  • Émission de télévision « le moment de vérité » présenté à Radio Canada;
  • Marché public de Danville;
  • Marché public de Sherbrooke;
  • Parvis de toutes les églises des villes et villages de la MRC des Sources;
  • Meunerie de Saint-Adrien.

LÉGENDE DE JOS MONTFERRAND

Joseph Montferrand naît le 25 octobre 1802, dans une famille modeste. Tour à tour, il devient bûcheron, draveur, contremaître, guide de cages et homme fort. En fait, pendant trente ans, Montferrand est étroitement associé à l’exploitation de la forêt. Sa vie exceptionnelle et ses exploits sont racontés (et amplifiés) dans les foyers, dans les tavernes et dans les camps de bûcherons de Terre-Neuve à la Colombie-Britannique. Au tournant du 20e siècle, la réputation de Montferrand se répand aussi dans les camps forestiers du Michigan, du Wisconsin et du Minnesota.  Au fil du temps, tous les récits de la tradition orale confèrent à notre figure légendaire un statut de surhomme possédant presque toutes les qualités. Ainsi, Montferrand est grand, fort, beau, bon, pieux, poli, aimant, dévoué, chaleureux, sage, gentil, généreux, fiable, juste, intelligent et responsable. En réalité, plus que tous les autres hommes forts de son époque, Montferrand s’avère celui qui polarise le plus l’imaginaire au point d’en faire un modèle, voire un mythe.